Chronique de ma lâcheté ordinaire

Il pleut de l’huile et du pétrole en Louisiane le PDG de Total a touché 2.7 M€ hors primes et bonus et 2009 je fume une clope sur mon balcon en regardant l’Église;

Ils cassent le lien social et les services public au nom de la compétitivité (on lutte contre qui exactement? et surtout pourquoi?…), Eric Woerth et ses amis ne voient pas le problème à ce que Mme Woerth travaille pour Liliane Bettancourt, Jean-François Copé assure qu’il maintient l’étanchéité entre son métier d’avocat d’affaires et ses fonctions politiques, à quoi ça sert de travailler, personne ne se pose la question mais quelle que soit la réponse on n’aura pas de retraite, j’écris un post sur mon blog, wouaw, trop révolutionnaire Erwan, arrête, tu vas te blesser;

Cent espèces disparaissent chaque jour dans le monde, pas les espèces de cons ni de salauds, ceux-là prolifèrent au contraire, c’est drôle comme dans la nature le Mal se développe toujours plus vite que le Bien, regardez le liseron, le chiendent, le cancer, le grégarisme, je prépare ma petite sauterie de sortie de roman pour début septembre et me demande qui je dois inviter, ma vie est vraiment compliquée… Mais compliquée…

Deux millions et demi de chômeurs en France, autant de travailleurs pauvres, soit un système socio-économique qui exclut entre 20% et 25% de la population, normal baby, c’est la crise, austérité, rigueur, cure d’amaigrissement, moins de profs (à quoi ça sert un prof, hein?), moins de fonctionnaires, plus de bornes automatiques, cet appel vous sera facturé 0.34€ la minute, je vais sur vos blogs et je lis beaucoup de jolies choses sur vos jolies vies d’esthètes, c’est important l’esthétisme, et l’esthétique aussi, de même que la beauté du langage, la pureté des mots, on trouve même parfois des photos et de la musique, de la délicatesse. Je n’hésite pas à laisser des commentaires, la solidarité, c’est mon dada.

Ah, j’allais oublier : on trouve de-ci de-là quelques guerres, hé m’sieur, m’sieur, il m’a volé mon territoire, il veut faire passer un oléoduc à travers ma forêt, il n’est pas d’accord avec moi, t’as vu la couleur de ses cheveux?, bang ! bang ! bang ! Heureusement des gens élus par nous prennent les problèmes à bras le corps, chassons de Nantes les affreux polygames qui font les fiers-à-bras, recevons Thierry Henry à l’Élysée, il y a quelque chose de pourri au royaume du football, Escalettes, démission, Sarkozy, t’es champion ! Je vais monter sur mon vélo et aller faire changer les verres de mes lunettes. Et peut-être m’arrêter en chemin acheter du pain bio au sarrasin – et mettre mes bouteilles vides dans les containers disposés à cet effet, qui distribuent en échange à qui veut de la bonne à accoler à sa conscience pour un trip top planant.

Je suis en colère, comme toujours.
Mais en plus, aujourd’hui, j’ai honte.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.