Qu’est-ce qu’un auteur raté ?

Un auteur raté n’est pas un mauvais auteur.
Un auteur raté a, sinon du talent, du moins un peu de savoir-faire; on lui reconnaît quelques qualités d’écriture.
La plupart du temps, l’auteur raté a même obtenu de petits succès d’estime, quelques encouragements de gens « du milieu », parfois haut placés. Ces gratifications vont de la place d’honneur lors d’un concours provincial de jeune écrivain à la collaboration, gracieuse, à l’écriture d’une série TV à laquelle les producteurs renoncent finalement, pour d’obscurs motifs et sans que l’auteur raté l’apprenne directement.
Parfois, l’auteur raté a réussi à placer une chanson auprès d’une star ratée (i.e. un(e) interprète qui n’a jamais été invité(e) à chanter à la Starac’ ni à décorer chez Fogiel). Ces réussites mineures sont autant d’encouragements à continuer, à ne pas baisser les bras, à se battre. Elles empêchent l’auteur raté de devenir un auteur maudit, un auteur aigri, voire un auteur suicidé.
Un auteur raté est donc un auteur qui ne réussit pas à vivre de son écriture. Ce qui induit qu’il essaye. Un auteur raté a quelques contacts qui pourraient le faire travailler, ou qui connaissent quelqu’un qui pourrait le faire travailler. Peut-être l’auteur raté ne sait-il pas faire fructifier ces connexions…
En résumé, l’auteur raté n’a jamais été publié ni édité, est inscrit à la SACEM, leur coûte plus (en timbres) qu’il ne leur rapporte, doit refuser poliment quand la SACD lui propose de prélever le montant de son adhésion sur ses droits d’auteur à venir (il n’y en n’a pas), et se psalmodie quotidiennement que Jean Rouaud à obtenu le prix Goncourt avec un manuscrit envoyé par la poste alors qu’il était kiosquier.

Des questions ?…

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.